Accueil flèche L’Association flèche Revue de Presse flèche Tourcoing : ce jeudi, le Grand Mix a rouvert à l’heure de l’apéro parce qu’il faut résister - La…

Tourcoing : ce jeudi, le Grand Mix a rouvert à l’heure de l’apéro parce qu’il faut résister - La Voix du Nord
http://www.lavoixdunord.fr/region/tourcoing-ce-jeudi-le-grand-mix-a-rouvert-a-l-heure-ia26b58810n3171315

Depuis samedi et les attentats à Paris, le Grand Mix avait fermé ses portes. Il les a rouvertes ce jeudi avec des mesures de protection renforcées et des spectateurs qui ne veulent pas céder au climat de terreur instillé par les terroristes.

« Il y a quand même une drôle d’ambiance ces temps-ci. » Ce jeudi soir, la spectatrice a tout juste passé la vingtaine et vient d’arriver au Grand Mix pour un afterwork qui prend une autre couleur. Depuis septembre, la salle tourquennoise de concerts organise des concerts à 19 heures, pour capter ceux qui sortent du travail. Hasard du calendrier, c’est avec un afterwork que le Grand Mix reprenait après les attentats. Palpations à l’entrée, contrôle des sacs et interdiction des sacs à dos forment le comité d’accueil. « Mais les gens sont plutôt compréhensifs », témoigne un agent de sécurité.
Le personnel du Grand Mix a été équipé de talkies-walkies pour se mobiliser en cas de problème. « Nous incitons les gens à moins sortir aussi. Même si c’est compliqué pour les fumeurs, reconnaît Julien Guillaume, programmateur. Mais notre seul espace fumeurs c’est le trottoir devant la salle. »
Pas de quoi décourager ce jeudi soir, Elsa et Natacha. Elles sont étudiantes au lycée Sévigné et découvraient pour la première fois le Grand Mix et le concert du soir : Pérez. « Nous ne sommes jamais venues. Là on a eu envie de se détendre vu tout ce qui se passe. Nous pensons d’ailleurs qu’il faut continuer à sortir : c’est aussi un pied de nez au terrorisme. »
« Venir est un acte de résistance »
Jimmy est, lui, un habitué du Grand Mix, mais c’est la première fois qu’il affronte les embouteillages de 18 heures pour assister au concert de Perez. « J’étais là vendredi au festival des Inrocks lorsque la nouvelle des attentats s’est répandue. Je crois que venir aujourd’hui est un acte de résistance, en toute modestie bien sûr. Je n’ai pas envie que les spectacles s’arrêtent, il faut continuer ! »
Sur scène, le groupe Perez ne dira pas mieux. « C’est la première fois que l’on remonte sur scène depuis les événements de Paris. C’est un moment particulier que nous partageons avec vous. » Dans la salle, Alix et Inès partagent aussi ce moment. « Je suis tourquennoise, étudiante à Tourcoing et pourtant je n’étais jamais venue au Grand Mix. Je regarde plus facilement les programmations des grandes salles de concert. Mais là c’était bien de venir. » Une satisfaction pour Julien Guillaume, le programmateur pour qui l’Afterwork, est une façon de toucher un nouveau public. « L’idée de ce concert à 18 heures c’est d’être ouvert sur la ville même si aujourd’hui le climat a changé. La vie nocturne à Tourcoing n’est pas folichonne alors nous voulons apporter un peu autre chose. » Et ce jeudi soir, il planait un petit vent de liberté à Tourcoing.
Samedi, le concert de Odezenne est complet. Les spectateurs seront soumis aux mêmes procédures de sécurité.



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2005-2020 © Bénévole au Grand Mix - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.90
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2