Dernière date avant le studio pour Roken is Dodelijk

, par  Olivier Duquesne aka DaffyDuke , popularité : 44%

Non, contrairement à ce que leur nom peut laisser croire, Roken is Dodelijk n’est pas un groupe de métalleux. Leur rayon, c’est la pop-rock indé. Une pop élégante et sensible nourrit d’influences anglo-saxonnes et de folk. Il y a quelque chose de frais et d’additif dans leurs mélodies mais aussi de la tristesse et de la mélancolie dans la voix de Fonz, le chanteur. Ils sont troublants et attachants les Roken. Désormais bien identifiés dans la métropole lilloise, ils ont aussi joué au Printemps de Bourges, aux Transmusicales de Rennes, à Rock en Seine, en première partie d’Aaron au Forest à Bruxelles en avril Et ils sont ravis d’avoir été retenus pour le plateau découverte des talents euro-régionaux de La Voix du Rock.

L’occasion pour eux de revenir sur leurs terres où ils n’ont pas joué depuis janvier et une date à La Condition publique de Roubaix. « C’est un gros plateau et un beau concept », confie Clémence Bizien, leur tourneur. Une belle scène où ils retrouveront « des groupes amis comme Skip the Use et Aaron ». Et où ils rencontreront enfin Cocoon. « Il y a une sorte de filiation entre Fonz et Mark Daumail, le chanteur de Cocoon », estime-t-elle. Pas tant vocalement que dans leur façon d’être. Pour être plus précis : ceux qui détestent les « blagues un peu nazes » entre deux morceaux s’abstenir. La Voix du Rock, ce sera peut-être aussi pour Roken is Dodelijk, l’opportunité de nouvelles collaborations. Et une dernière scène « avant de se remettre au travail » en studio. Cet été, ils prépareront leur premier album après deux EP réussis.

Voir en ligne : L’article original

Navigation

AgendaTous les événements

juillet 2022 :

Rien pour ce mois

juin 2022 | août 2022

Annonces

  • La playlist Spotify des bénévoles

    Ajout de 160 titres le 15/08/2014

    Les bénévoles du Grand Mix n’écoutent pas que la programmation de la salle.