Accueil flèche L’Association flèche Revue de Presse flèche PAM ! : le nouvel instrument des musiciens de la métropole lilloise pour faire bang plutôt que…

PAM ! : le nouvel instrument des musiciens de la métropole lilloise pour faire bang plutôt que pschitt - La Voix du Nord
http://www.lavoixdunord.fr/region/pam-le-nouvel-instrument-des-musiciens-de-la-metropole-ia19b0n3223419

L’Aéronef, le Grand Mix, la Cave aux poètes et la MEL mettent leurs billes en commun pour monter la première pépinière d’artistes de la métropole. Objectif de PAM ! : offrir à des artistes les outils pour cogner dur.

PAM !, ce n’est pas le nom d’une blonde pulpeuse en maillot de bain rouge qui affole les types en short sur le sable chaud d’une plage de Malibu. PAM !, c’est, pour trois formations musicales de la métropole lilloise, un nouveau joujou extra devant leur permettre de faire crac boum hue ; trois lettres qui résument une nouvelle appellation musicale d’origine contrôlée : pépinière d’artistes de la métropole lilloise.
Un laboratoire créé par trois salles de spectacles du cru : l’Aéronef à Lille, le Grand Mix à Tourcoing, la Cave aux poètes à Roubaix, ainsi que la Métropole européenne de Lille. « Chaque salle a son mode d’accompagnement des artistes. Ici, l’idée est de mutualiser nos savoir-faire pour donner un coup d’accélérateur à des projets musicaux identifiés et dont certains ont déjà leur public », expliquent Benoit Olla, directeur de l’Aéro, Boris Colin du Grand Mix et Nicolas Lefèvre de la Cave aux poètes. Et bien au-delà des frontières régionales.
« On les aide à travailler à 360 º, sur tous les champs nécessaires pour mener à bien leur projet »
Premières pousses de cette pépinière : le duo Chamberlain (electro), le groupe Le Duc Factory (rock seventies) et Antoine Pesle (electro). Pendant un an ou plus, « on les aide à travailler à 360 º, sur tous les champs nécessaires pour mener à bien leur projet », détaille Nicolas Lefèvre : enregistrement, vidéo, rédaction de biographie, travail en résidence, approche de l’environnement professionnel, de l’économie du milieu musical, communication…
« Nous ne sommes pas des managers, précise Boris Colin. On construit le projet avec les artistes en leur offrant un cadre, notre réseau, nos compétences. » Un soutien nécessaire. « Un groupe comme le nôtre joue depuis cinq ans. On a l’expérience des concerts, de différentes salles, mais il nous manquait certains outils, témoigne Thom, membre du Duc Factory, pour continuer à nous développer. Là par exemple, on a pu tourner un clip, enregistrer un album. Cela va nous permettre de démarcher des producteurs, des labels… Et puis, au départ, nous ne sommes que musiciens. On n’a aucune connaissance des acteurs économiques du milieu musical. Or, c’est indispensable. Tous ces outils, maintenant, on les a. À nous de bien les utiliser. »

Concert gratuit ce jeudi soir
Chamberlain, Antoine Pesle et Le Duc Factory donnent un concert gratuit ce jeudi 17 décembre, au Grand Mix. De 18 h à 22 h, place Notre-Dame à Tourcoing (invitations à retirer en ligne sur www.legrandmix.com).



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2005-2019 © Bénévole au Grand Mix - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.90
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2