dimanche 26 novembre 2017 | Brain Damage meets Harrison Stafford (from Groundation)
Article mis en ligne le 26 novembre 2017
dernière modification le 15 mai 2017
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

18:00 | 13€ / 17€ / 5€ pour les moins de 18 ans (tarif en quantité limitée) - 2 Crédit-Loisirs | Acheter vos places en ligne

Brain Damage meets Harrison Stafford (from Groundation)


Pour appréhender la genèse de ce nouveau projet, surprenant de prime abord, il faut sans doute se pencher sur ce que ces deux artistes ont en commun, d’avantage que sur ce qui les différencie. Passés respectivement maîtres internationalement reconnus dans les styles, le reggae et le dub, qu’ils développent parallèlement depuis bientôt 20 ans sans jamais réellement se rencontrer, les deux protagonistes s’évertuent à en bousculer les codes, dans le respect toujours plus grand de leurs origines jamaïquaines. Deux décennies au service d’un combat sans merci contre l’orthodoxie musicale, au profit de métissages, qui ont toujours contribué à faire évoluer les choses de l’histoire de la musique et des arts de manière plus générale.

En témoignent la fusion du jazz et des différentes musiques traditionnelles jamaïquaines dans le cas d’Harrison Stafford et notamment de son extraordinaire aventure avec Groundation, ainsi que les innombrables expérimentations de Martin Nathan, au fil de la foisonnante discographie de Brain Damage, aux orientations toujours plus improbables et aventureuses.
De cette rencontre inattendue naîtra donc l’album « Liberation Time », qui ravira bon nombre des amateurs des travaux des deux artistes, tant tout ce qui contribue à faire leurs particularités respectives y est représenté. La voix unique d’Harrison Stafford lui sert ici de vecteur pour asséner de manière toujours plus élégante un message fédérateur centré autour de l’auto-émancipation par la musique et sa vision universaliste de la foi rastafarienne. L’écriture et la production de Brain Damage quant à elles apparaissent toujours plus fines et personnelles, intellectualisées mais néanmoins viscérales. Compositions solides, mélodies imparables, effets dub classieux, autant d’éléments qui feront sans doute de « Liberation Time » l’un des projets de collaboration les plus aboutis de l’année.

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • brain-damage-harrison_lgm.jpg
  • / JPEG


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2005-2017 © Bénévole au Grand Mix - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.4