Accueil flèche L’Association flèche Revue de Presse flèche « We Are Enfant Terrible », les trois Lillois globe-trotteurs de l’electro-pop

Comment passe-t-on de séances de remixes dans un grenier de Lezennes à des concerts électriques

dans des salles bondées à Londres, Barcelone, Berlin, Moscou... jusqu’au très réputé festival South By Southwest, mi-mars, à Austin, Texas ? L’aventure de We Are Enfant Terrible, qui a sorti hier son premier album, Explicit Pictures, a tout d’un conte de fées. « C’est surtout parti d’un énorme coup de bol. On fait partie des derniers groupes découverts sur Myspace », explique Thomas Fourny, guitariste de la formation electro-pop. Au printemps 2008, son duo avec la chanteuse et claviériste Clotilde (Clo) Floret, qu’il a connue sur les bancs de la fac de droit, à Lille II, devient trio à l’arrivée de Cyril Debarge, batteur et joueur de Game Boy, adepte des sonorités 8-bits.

Label canadien

Quatre mois plus tard, le groupe, remarqué sur internet par la manageuse du groupe Peaches, assure la première partie des Canadiens. Dans la salle parisienne Sous le pont Alexandre III, devant 1 000 personnes ! Leur showcase fait mouche, les Lillois se font repérer par les pros. « Qui sait ce qui se serait passé si on l’avait foiré, s’interroge Cyril. Notre premier concert, on devait d’ailleurs le jouer à Lille, au Sonic.

Mais la salle a brûlé la veille de la date prévue... » De cinq morceaux et six reprises revisités via la Game Boy - « le quatrième membre du groupe » -, le répertoire des titres s’étoffe. Une tournée en Chine de quinze jours, le festival des Inrocks, un premier EP, Thanks For The Fish, et quelques chansons plus tard, We Are Enfant Terrible se fait courtiser par le label canadien Last Gang Records, celui de Crystal Castles, Chromeo, Boys Noize... « Cyril et moi, on a joué dans la région pendant dix ans avec d’autres formations, devant quelques centaines de personnes grand max. Et là, en moins de quatre mois, on s’est retrouvés parfois devant des milliers de gens hystériques, entre deux DJs montants », commente Thomas.

La sortie de l’album, made in Lezennes, s’accompagne d’une tournée européenne et française. Avec au moins une date dans la région - finalement, c’est assez rare pour le groupe -, le 6 mai au Grand Mix, en compagnie des copains rémois de The Shoes. « Notre premier EP était hyper sincère. Sur l’album, on a toujours cherché à défendre la part humaine de l’oeuvre, ce que Deleuze appelle "la griffe de la nécessité", à privilégier l’équilibre fragile des premières prises, explique Thomas. En concert, on est comme un groupe de rock, on module nos intonations avec une boîte à rythmes. On suit une ligne, un "squelette". Mais en tant que fans de jazz, on espère aussi tendre vers plus d’improvisation. » •

MARIE CASTRO

En concert vendredi 6 mai, à 20 h, au Grand Mix, 5, place Notre-Dame à Tourcoing. 13/10 E. Tél : 03 20 70 10 00.

www.weareenfantterrible.com

Les rédactions de La Voix du Nord la Voix du Nord



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2005-2017 © Bénévole au Grand Mix - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.4