Accueil flèche L’Association flèche Revue de Presse flèche Tourcoing : le Grand Mix devrait pousser les murs sur place - La Voix du Nord

Tourcoing : le Grand Mix devrait pousser les murs sur place - La Voix du Nord
http://www.lavoixdunord.fr/region/tourcoing-le-grand-mix-devrait-pousser-les-murs-sur-place-ia26b58810n28

Le Grand Mix n’ira pas plonger dans le quadrilatère des piscines. La Ville avait proposé à la salle de spectacles de s’intégrer au projet de centre-ville ; elle restera finalement place Notre-Dame avec une extension à la clé.

– A +

Cela fait dix ans que le Grand Mix en rêve : pousser les murs de la salle installée place Notre-Dame où il est installé depuis 1997. « C’est un lieu plein de qualité. Les artistes et les spectateurs le voient mais nous sommes aussi à l’étroit pour fonctionner comme une salle de notre taille. » C’est Rémi Lefebvre, président de l’association La Passerelle qui le dit. Alors cela fait longtemps que le lieu de concerts qui peut accueillir 650 spectateurs rêve de se transformer. D’autant qu’il y a quelques années, la ville, qui est propriétaire des murs, a racheté l’immeuble voisin qui est désaffecté depuis quinze ans et se dégrade.
Objectif : permettre au Grand Mix de rassembler l’ensemble des activités sur le site, et notamment les bureaux qui logent actuellement rue Saint-Jacques. Mais pas seulement… « Il y a un problème de logistique : les camions ont du mal à accéder à l’arrière du bâtiment pour décharger. Nous ne pouvons loger mes artistes. L’idée est donc de créer un appartement mais aussi une salle avec une plus petite scène. »
Un projet à 3,7 millions d’euros
Le projet a reçu l’aval du nouveau maire de Tourcoing qui a suggéré en janvier aux responsables une autre alternative : la création d’une nouvelle salle inscrite dans le quadrilatère des piscines. Le projet a été étudié mais finalement le Grand Mix restera place Notre- Dame. « On leur avait proposé de déménager mais cela ne s’est pas fait. Nous continuons de les soutenir », explique le maire Gérald Darmanin. Les soutenir cela veut dire trouver des fonds. L’extension du Grand Mix est évaluée à 3,7 millions d’euros. « Nous avons défendu le dossier chez le ministre de la Culture, Fleur Pellerin. On a travaillé avec le conseil régional et la DRAC. Cela n’a pas été évident mais finalement nous avons obtenu que ce projet soit inscrit dans le cadre du plan État-Région », souligne le premier magistrat.
La ville a déjà inscrit 2 millions d’euros au budget. Vendredi, la Métropole européenne de Lille votera son soutien, toujours dans le cadre du contrat de plan. La MEL s’engage à hauteur de 73,74 millions d’euros pour l’ensemble des projets, dont le Grand Mix. La communauté souhaite ainsi favoriser l’accès aux structures culturelles. Dans la délibération, il est noté que 500 000 € ont été contractualisés par l’État. Le député-maire espère maintenant que la MEL « apportera un fond de concours entre 500 000 euros et un million d’euros ». Le Grand Mix peut sortir sa calculatrice et avoir des raisons d’espérer.



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2005-2019 © Bénévole au Grand Mix - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2