Accueil flèche L’Association flèche Revue de Presse flèche Good morning Tourcoing, ici Radi’aubrac ! - La Voix du Nord

Good morning Tourcoing, ici Radi’aubrac ! - La Voix du Nord
http://www.lavoixdunord.fr/region/good-bye-tourcoing-ia26b0n213673

Good morning Tourcoing, ici Radi’aubrac !
Ce sont plutôt des enfants d’Internet et de la télé. Mais les collégiens de Lucie-Aubrac animent régulièrement une émission de radio retransmise sur Boomerang à laquelle ils mêlent des reportages. Une autre façon d’apprendre…
Par ANNE COURTEL | Publié le 13/11/2016

L’enregistrement de la première émission de radio le 19 octobre en direct du collège. Pendant une heure les collégiens ont été à l’antenne de Radio Boomerang.

L’idée.

Elle est portée par le professeur d’histoire-géographie Rachid Sadaoui. « Cela fait quinze ans que j’enseigne. Et en dix ans, c’est la troisième radio que je crée. Elle s’appelle Radi’aubrac. » Cette fois, il a emmené dans l’aventure la classe « média » de troisième du collège Lucie-Aubrac et Matthieu Asseman, professeur documentaliste. Les élèves réalisent des reportages, des chroniques et enregistrent une émission en direct avant les vacances scolaires. Mais dans plusieurs matières, les élèves travaillent aussi à partir de « sons » qu’ils ont enregistrés. Le jingle a ainsi été composé avec le professeur de musique. Plusieurs classes de troisième sont également allées recueillir des témoignages sur le nouveau plan de déplacement urbain que ce soit d’utilisateurs, de visiteurs ou de l’élu en charge du dossier à la ville de Lille. « Les sons sont intégrés dans les apprentissages, c’est une vraie démarche pédagogique. Ce sont les élèves qui vont chercher le savoir et plus seulement nous qui le dispensons. »

La motivation.

Ces jeunes de 14 ans l’assurent : ils écoutent la radio. Alors passer dans les coulisses les intéresse. « Même si quand on est en direct, on a le trac… », confesse Idir. Aux conférences de rédaction, les professeurs doivent aussi canaliser les idées et l’enthousiasme (lire ci-dessous). « Ce qui nous paraît le plus difficile, c’est de nous organiser pour aller aux reportages, mais aussi avoir le temps d’écrire les chroniques », remarque Rania. Mais pour ces collégiens, c’est aussi une façon de répondre à TF1 qui avait filmé l’établissement pour illustrer un sujet sur les collèges ghetto. « Nous, on n’est pas un collège ghetto et on veut le montrer. Les médias nous apportent beaucoup de savoirs mais il faut garder l’esprit critique. C’est aussi ce que l’on veut dire. »

La réalisation.

Après avoir défini leurs sujets, les collégiens partent micro à la main recueillir des interviews, écrivent des chroniques ou billets, commentent la vie de leur établissement et établissent le « conducteur » de leur émission. Une émission a déjà été diffusée en direct de Radio Boomerang. La prochaine sera diffusée au Grand Mix, le 7 décembre prochain à partir de 11 heures. Tous à vos postes !

Une conférence de rédaction animée
Jeudi dernier, les collégiens ont tenu leur conférence de rédaction pour préparer leur deuxième émission, qui sera diffusée du Grand Mix. Ils ont déjà posé quelques balises en interviewant Everest, un artiste en résidence, et le chanteur Kamini, rencontré par hasard à Roubaix. « Ce jour-là, Andy et Thibaut, qui tenaient un stand à la Condition publique, ont eu un bon réflexe. Ils ont pris un moment pour travailler les questions et sont allés lui poser », salue Rachid Sadaoui.

Mais il faut trouver d’autres sujets. « On a pensé à expliquer notre recherche de stages », avance Rania, sans emporter l’adhésion. Vanille propose, elle, de s’intéresser aux élections américaines. Aussitôt, un des collégiens lui rétorque : « Mais cela n’a pas de rapport avec notre émission ! » La jeune fille, elle, argumente : « Mais tout le monde est concerné, le monde entier ! »

Valentin imagine un débat : « Trump ou Clinton : qui aurait dû être élu ? » Refusé, notamment par Idir. « Je ne pense pas que ce soit une bonne chose de donner notre opinion. On n’a pas à juger les Américains. » Le débat s’engage. Benjamin voudrait évoquer les conséquences de l’élection de Trump, un autre suggère de rencontrer un Américain à Tourcoing… Mais Idir tranche : « Peut-être qu’on devrait attendre et prendre un peu de recul… » L’argument fait mouche, les élections américaines passent à la trappe… cette fois. Il est ensuite question d’une rubrique coup de cœur pour un livre et un artiste, d’un reportage lors de l’inauguration de l’IMA, d’une interview d’un chercheur en algorithmes venu en cours de maths et d’une rencontre avec l’adjoint à la culture de Tourcoing. Déjà tout un programme…



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2005-2017 © Bénévole au Grand Mix - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.4