Accueil flèche L’Association flèche Revue de Presse flèche Domaine Musiques coupe le son, cruelle partition pour neuf salariés - Lille et ses environs -…

Domaine Musiques coupe le son, cruelle partition pour neuf salariés - Lille et ses environs - nordeclair.fr
http://www.nordeclair.fr/info-locale/domaine-musiques-coupe-le-son-cruelle-partition-pour-neuf-jna49b0n438374 ?

Les nuages s’amoncelaient depuis 2011, l’épilogue a eu lieu le 16 juin avec le vote de sa dissolution. Au 31 décembre, l’association Domaine Musiques n’existera plus. Les neuf salariés de la structure jouant les relais depuis vingt-cinq ans entre les politiques (État et Région) et les pros et amateurs de la musique en région (lire ci-dessous) s’attendent à recevoir leur lettre de licenciement ces jours-ci. La gorge nouée, avec un sentiment d’injustice et de colère.

« Tout à la poubelle »

La plupart cumulent plus de vingt ans de présence dans une structure ayant la particularité de dépendre exclusivement de ses tutelles publiques, sans avoir le statut de délégataire de service public. Subsides 2013 : 299 000 € de l’État et 425 000 € du conseil régional (qui donnait 362 000 € de plus l’année précédente). Ce dernier lui tournant aujourd’hui le dos (également ci-dessous), c’est tout l’édifice et un savoir-faire qui s’écroulent. « On a travaillé pour eux et par eux, fulmine Olivier Dubois, vingt-cinq ans de boîte. Et du jour au lendemain, on est traités comme une asso lambda. On bosse pour des politiques culturelles depuis vingt-cinq ans et d’un coup, on met tout à la poubelle. C’est violent. » Les salariés déplorent l’absence de dialogue avec le conseil régional et la perte sèche d’une expertise et d’un centre de ressources reconnus. Jugeant faire les frais du « raidissement » des rapports entre l’État et les Régions. « On ne nie pas la nécessité de repositionner nos fondamentaux et nos missions, poursuit Olivier Dubois. Mais on ne comprend par la politique du tout ou rien. »

« Ça n’a pas de sens »

Céline Leduc abonde : « On nous dit en substance : vous avez informé une génération, la suivante n’en a plus besoin. Ça n’a pas de sens. » L’État, via la DRAC, déplore la posture régionale. « On n’a jamais cherché la fermeture de Domaine Musiques, dit Frédéric Bourdin, conseiller. C’est une association régionale, on n’a pas vocation à en être le seul financeur. Ça nous inquiète, mais pour l’instant, il n’y a pas eu de dialogue possible avec le conseil régional… »



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2005-2017 © Bénévole au Grand Mix - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.4