Accueil flèche L’Association flèche Revue de Presse flèche Colbert à Tourcoing : quand les lycéens organisent un concert de A à Z - Tourcoing et autour de…

Colbert à Tourcoing : quand les lycéens organisent un concert de A à Z - Tourcoing et autour de Tourcoing - Nord Eclair
http://www.nordeclair.fr/info-locale/colbert-a-tourcoing-quand-les-lyceens-organisent-un-ia51b0n645663

Grâce au Contrat local d’éducation artistique (Cléa), des lycéens de Colbert ont pu organiser le concert de David Bartholomé dans leur bahut.

Depuis trois ans, le Grand Mix a lancé l’Atelier Passe ta chronique d’abord. Le principe : des lycéens de 1ère, volontaires, sur le temps de la pause méridienne, rédigent des articles. Des comptes rendus de concerts, des interviews d’artistes découverts au Grand Mix. Le tout sous la baguette du journaliste Olivier Pernot. Depuis deux ans, c’est Colbert qui a ce privilège. Jeudi, ils ont ajouté une corde à leur arc en organisant un concert au sein même de leur établissement. Une occasion qu’ils ont saisie grâce au Contrat local d’éducation artistique (Cléa) qui a pour artiste associé cette année, le chanteur et musicien David Bartholomé.
Jeudi matin, des essais sonores résonnaient donc dans les couloirs du bahut. Ils provenaient de la salle polyvalente. Une dizaine d’élèves de TSEN, la filière audio-visuelle, se sont chargés du son et des lumières du concert. « C’est très rare d’avoir une branche audiovisuelle dans un lycée. Et en plus à deux pas du Grand Mix. Alors pour 2015-2016, on réfléchit à les associer davantage à nos projets », indique Maeva Justice, chargée de l’action culturelle au Grand Mix. Un travail salué par l’artiste lui-même, en préambule de son concert : « Les élèves vous ont préparé un sons et lumières digne de Muse et David Guetta. Ça va péter. » David Bartholomé sait faire réagir son public, avec des chansons pleines d’humour « La Fille qui en avait tellement plein le c… qu’elle avait l’impression d’avoir deux c… » et parvient même à faire chanter les lycéens. « Allez, on va vérifier si c’est un tube », lance-t-il pour les inciter à répéter son refrain.
« Le Grand Mix m’avait parlé du travail de David Bartholomé. Je me suis dit que ce serait dommage de ne pas faire quelque chose. À minima une interview », raconte Olivier Pernot. L’an dernier, les lycéens avaient déjà pu interviewer Rocky qui donnait un concert à la Condition publique, organisé par Le Grand Mix. Cette fois, les lycéens ont rédigé un texte de présentation de l’artiste et une interview. Celle-ci sera mise en ligne sur le blog de l’atelier. « David Bartholomé revient dans un mois avec ses instruments : samplings, boucles… ça portera sur la construction de sa musique, ce sera plus technique », prévoit Olivier Pernot.
Contrat local d’éducation artistique : Tourcoing, la ville qui a le plus de demandes
Le Contrat local d’éducation artistique (Cléa) est régi par une convention sur trois ans qui lie la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) et les trois villes Roubaix, Tourcoing et Wattrelos.
Le but ? Offrir aux structures scolaires et sociales une expérience avec un artiste, que ce soit dans le domaine du cinéma, des arts plastiques, de la littérature ou de la musique…
Pour la musique c’est le Grand Mix qui a été choisi pour chapeauter les liens entre artistes et relais scolaires ou sociaux, « nous sommes très contents d’avoir été la structure tourquennoise désignée pour superviser, car ça nous fait travailler avec les publics scolaires, rencontrer les enseignants, nouer des relations et faire naître d’autres projets hors Cléa », explique Maeva Justice, chargée de l’action culturelle. Des projets comme les goûters-concerts (toujours complets), les concerts dans les crèches, mini-concerts etc.
Chaque année, les artistes postulent donc en septembre pour le Cléa. Et ce sont les enseignants eux-mêmes qui font le choix du projet. Ainsi, David Bartholomé, musicien et chanteur pop folk belge (il a reçu trois Octaves, les équivalents des Victoires de la musique en Belgique, participé aux Vieilles charrues avec son groupe Sharko) a donné un mini-concert devant les enseignants qui ont validé ensuite sa candidature et ses choix d’ateliers. Ils ont ensuite défini ensemble le nombre d’interventions et le temps de restitution. Depuis, il se produit dans une dizaine d’établissements scolaires tourquennois (essentiellement en primaire) et trois établissements socio-culturels.
L’artiste a bien sûr adapté ses projets en fonction de l’âge de son public : travail de percussions, chorales accompagnées d’instruments, marionnettes, mise en musique d’un conte. « Mais ce n’est pas du jeune public. C’est vraiment un artiste qui vient avec sa démarche artistique. Tourcoing est la ville où il y a le plus de demandes. Les profs sont très réactifs », se réjouit Maeva Justice qui pointe la fin du dispositif, cette année, sans assurance de reconduction des financements pour les trois prochaines années. Un motif d’inquiétude.



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2005-2017 © Bénévole au Grand Mix - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.4